Co-production : Espace culture, Digitalarti & la Gare Numérique
Direction artistique et direction de production : Julie Miguirditchian
Dates : 19 janvier – 25 février 2015

Installation Oculus. Co-production digitalarti

Isotopia est une exposition entre réalité et fiction, une recherche art/science en cours d’élaboration au sein de l’Université de Lille, Sciences et Technologies.

La porte d’entrée de cette recherche est l’énergie nucléaire. Stéfane Perraud questionne, à travers ce sujet sensible, des thématiques communes aux domaines des arts et des sciences : le visible – l’invisible, l’innommable, la dualité, la mémoire, l’histoire. Ces thèmes seront le cœur même de l’exposition.

La démarche est inspirée par l’effet Tcherenkov, un phénomène similaire à une onde de choc qui survient lorsqu’une particule se déplace à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière en milieu aquatique et qui provoque une luminosité bleue du liquide. L’objectif de la recherche est la création d’une œuvre qui évoque cet effet en interaction avec le visiteur.

Ce « work in progress » a pour but à la fois de décrire le cheminement artistique, théorique et scientifique de l’artiste, mais aussi de « faire » exposition, c’est-à-dire de montrer des pièces achevées qui formeront une partie du corpus lié à l’œuvre en devenir, « Plus bleu que le bleu, La Gorgone ». Il propose d’organiser cette découverte du cheminement comme la visite de l’île « Isotopia » et de ses différents « paysages ».

Ce projet s’inscrit dans la collaboration que le plasticien Stéfane Perraud mène avec les laboratoires de physique, de chimie et de science cognitive des universités. Il est soutenu et co-financé par Pictanovo, grâce au fonds Expériences Interactives et dans le cadre d’une production Digitalarti.

Reacteur Isotopia. Co-production DigitalartiSculpture Isotopia. Co-production digitalarti & la gare numérique.